Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur.

Publié le par silvi

Harper LEE

Biographie de l'auteur :

Après ses études de droit qu'elle abandonne, Harper Lee se lance dans l'écriture. Couronnée par le prix Pulitzer en 1961 pour 'To kill a mockingbird' (' Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur'), adapté au cinéma l'année suivante, son roman fait partie des plus grands best-sellers du XXe siècle. En dépit de son succès, Harper Lee n'a plus jamais rien publié et a choisi de vivre dans un quasi-anonymat entre New York et Monroeville.

 

 

netirezpasoiseaumoqueur

Livre de poche - 446 pages

 

4ème de couverture :

Dans une petite ville de l'Alabama, à l'époque de la Grande Dépression Atticus Finch élève seul ses deux enfants, Jem et Scout. Avocat intègre et rigoureux, il est commis d'offfice pour défendre un Noir accusé d'avoir violé une Blanche.

Ce bref résumé peut expliquer pourquoi ce livre publié, en 1960, au coeur de la lutte des droits civiques des Noirs aux Etats Unis, connut un tel succès.

Mais comment ce roman est-il devenu un livre culte dans le monde entier ? C'est que, tout en situant son sujet en Alabama dans les années 1930, Harper Lee a écrit un roman universel sur l'enfance. Raconté par Scout avec beaucoup de drôlerie, cette histoire tient du conte, de la court story américaine et du roman initiatique.

Couronné par le prix Pulitzer en 1961, Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur s'est vendu à plus de 30 millions d'exemplaires dans le monde entier.

 

************************

 

Un roman qui ne peut laisser indifférent. Une belle et douce écriture pour un sujet grave, présenté à travers les yeux, la naïveté et les mots d'une petite fille.

 

Cette histoire décrit l'atmosphère des États Unis du sud dans les années 30 où les Noirs étaient encore considérés comme des "sous-hommes" , le racisme vis à vis de cette population est encore extrêment marquée. La parole d'un homme blanc, fut-il un être ignoble, vaudra toujours plus que la vie d'un Noir.

L'esclavage a été abolit en 1865 aux Etats Unis, donc à peine 70 ans se sont écoulés à la date de l'action du roman, cette histoire démontre comment la population du sud des Etats Unis reste imprégnée par l'anti-abolitionnisme.

 

 

 

Le roman se présente en deux parties, jusqu'à la moitié de l'histoire se sont les principaux personnages qui sont décrits ; leur vie, leurs voisins, l'atmosphère de cette petite ville de l'Alabama, la relation des enfants Scout et Jem avec leur père Atticus. La liberté éducative avec laquelle il laisse ses enfants prendre conscience des "choses" de la vie, tout en veillant à ce que leurs idées soient justes.


La seconde partie du livre nous mène au coeur du sujet de l'histoire, l'accusation d'un homme Blanc du viol de sa fille, par un Noir. Le rythme ne change pas vraiment, mais Scout et son frère découvrent la réalité des préjugés, la fausseté des bonnes manières et des apparences, la bigoterie ambiante et hypocrite.

Leur père, Avocat et homme intègre sera commis d'office pour la défense du jeune homme. Il mettra tout en oeuvre pour que le procès soit juste.

Les enfants seront confrontés à la haine (la peur) des gens qui prendront leur père pour un "ami des nègres" situation impensable dans cette région du sud de l'Amérique.

Atticus argumentera une plaidoirie pour la défense du jeune Noir emplie d'une résonance sur l'égalité des hommes ; il démontrera tous les contres-sens des preuves qui devraient mener l'auditoire du jury à évaluer les preuves de façon juste et équitable.

 


oiseau-moqueur-.jpg

L'oiseau moqueur : le mockingbird ou "mine polyglotte" est un oiseau du sud des États Unis qui imite cris, chants et bruits divers.


Publié dans Romans historiques

Commenter cet article

Quotidien des internautes 22/07/2011 17:50



J'ai également adoré cette oeuvre.


Une histoire triste rendue plus attachante par le récit de cette petite fille.


Bisous bisous



silvi 24/07/2011 11:14



l'histoire, l'écriture et le style de la narration ne pouvaient faire de ce roman qu'un chef d'oeuvre de la littérature américaine



Luna 04/07/2011 09:37



Je viens tout juste de termier Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur et c'est définitivement une très belle découverte. Ce livre m'a vraiment émue.


C'est assez étonnant de voir des gens se faire mettre de côté comme ça, parce qu'ils ont une mentalité qu'on qualifierait de "normale" de nos jours... De voir Scout et Jem qui ne comprennent pas
vraiment ce qui se passe jusqu'au procès clairement joué d'avance... 


J'ai beaucoup aimé ce livre, je comprends mieux pourquoi il est l'une des références de la littérature américaine, il le mérite, c'est certain :)



silvi 05/07/2011 22:46



tout à fait d'accord avec ton commentaire, le seul et unique livre de cette auteure mais qui restera un chef d'oeuvre de la littérature américaine !



Anatole dit Boulie Bouffetout 09/12/2010 16:59



J'avais bien aimé ce livre, je l'avais proposé au cercle et il avait bien plu...



Anis (La librivore) 28/11/2010 20:21



J'ai adoré ce livre qui m'a transportée.



silvi 30/11/2010 13:10



en effet une belle histoire, malgré la tragédie.....



Christine 25/11/2010 08:29



Bonjour


C'est un livre qui m'a plus d'une fois attirée et je vais de ce pas le mettre au dessus de la pile.


 



silvi 25/11/2010 08:38



c'est un roman qu'il faut avoir lu, belle histoire dans sa façon dont elle est racontée, malgré le fond historique assez dramatique.


Je n'arrive à poster de com chez toi ? y a un" truc" que j'ai pas du voir  ....