Les ombres de Kervadec

Publié le par silvi

ombres-de-kervadec.jpg

340 pages

 

Présentation de l'éditeur :
Avril 1913. Une jeune femme étrange est engagée comme domestique au château de Kervadec, en pays bigouden... Qui est-elle et que cache-t-elle ? Lorsque Elise Jouvet entre au service de la comtesse de Kervadec, elle s'attire aussitôt l'animosité des domestiques. Secrète, ne révélant rien de son passé, dotée d'un don de guérisseuse, elle tisse des liens d'amitié avec sa maîtresse, une femme malade et fragile. Celle-ci est persuadée qu'une malédiction plane sur sa famille et, insidieusement, jette Elise dans les bras de son mari Lucien. En 1914, celui-ci part à la guerre. La comtesse meurt en faisant d'Elise sa légataire. Dès lors, les haines se conjuguent pour faire de sa vie un enfer... Un roman magistral et envoûtant qui entretient le mystère autour de deux femmes et qui plonge le lecteur dans les croyances profondes de la Bretagne.

******************************
Un roman agréable à lire qui nous plonge dans la vie bretonne en pays Bigouden, du début du 20ème siècle (et oui le siècle dernier). La jeune domestique engagée au château arrive de Paris, ce qui pour l'époque est assez étonnant ; en effet c'était plutôt les jeunes bretonnes qui "montaient" à Paris pour travailler comme bonne, dans les familles bourgeoises de ce début de 20ème siècle.
Le roman nous plonge aux travers de ces personnages dans une intrigue sous influence de la religion et des croyances très ancrées dans l'esprit breton.
On découvre dans cette vie de château, les rythmes et les tâches imposés au personnel. Sans compter les traces que laisseront, sur les hommes et les familles, la grande guerrre qui fera les ravaches que l'on sait aujourd'hui.

Biographie de l'auteur

Eric Le Nabour a publié aux Presses de la Cité Orages sur Calcutta, Les Démons de Shanghai et Les jardins d'Istanbul. Il est également l'auteur de nombreux ouvrages historiques, romans, biographies, récits et articles pour des revues d'histoire.

 

 


Publié dans Romans

Commenter cet article

100choses 28/07/2010 20:10


Un roman au thème vraiment tentant. Je retiens le titre.


silvi 28/07/2010 21:37



ce n'est pas de la grande littérature, mais le fond et l'atmosphère de l'histoire sont intéressants..