Bifteck - Martin Provost

Publié le par silvi

 

bifteck.jpg

Edition PHEBUS - 125 pages

 

4ème de couverture :

Chez Plomeur, à Quimper, on est boucher de père en fils. En pleine première guerrre mondiale, le tout jeune André se découvre un don faire "chnanter la chair", et pas n'importe laquelle: celles des femmes dont la file s'alllonge devant la boucherie. Leurs hommes sont partis au front, celles-ci comptent sur André pour goûter au plaisir suprême. Hélas, le conflit touche à sa fin et les maris reviennent. Un matin, le boucher trouve sur le pas de sa porte un bébé gazouillant dans un panier en osier, puis un deuxième, puis un troisième.... Du jour au lendemain, le voilà père de 7 enfants, et poursuivi par un époux jaloux décidé à lui faire la peau. Avec la chair de sa chair, André s'enfuit à Concarneau et affrète un bateau. Direction l'Amérique !


************

Un roman court et rapide à lire, mais surtout un roman truculent et succulent qui sent bon la Bretagne.

Un roman en forme de conte initiatique rempli d'amour d'un père pour ses enfants. André va vouloir sauver ses sept enfants d'un danger qui rôde sous la forme d'un mari fort mécontent de découvrir la tromperie de sa femme à son retour de la guerre. Pour sauver sa marmaille, toute la famille va prendre le large à bord d'un bateau de fortune pour tenter de rallier l'Amérique.

Le voyage va s'avérer plus compliqué que prévu, mais la traversée va être aussi la découverte d'un esprit de famille, la complicité entre les enfants qui apprennent à grandir en s'observant les uns les autres.

Et le moment venu, les cinq garçons, Tanguy, Yannick, Cédric, Pierric, Gunénolé et les deux filles, Maryvonne et Gretchen veilleront sur leur père en décidant de donner des noms aux étoiles qui leur permettront de toujours se retrouver si leurs chemins de vie les séparaient. 

La dernière partie lance un clin d'oeil, probablement pas innocent, à une industrie qui a fait la fortune de deux frères aux Etats Unis depuis les années 30.

Une petite pépite avec une histoire toute en décalage, de l'humour, de la poésie..... même les végétariens y goûteront avec plaisir. 

Publié dans Romans

Commenter cet article