Auteurs Antillais - Maryse Condé

Je consacre une page spéciale à Maryse Condé, Guadeloupéenne, parmi les auteurs Antillais présentés. Cette auteur reste ma préférée de l'ensemble de ces auteurs. Son oeuvre est accessible à tout lecteur et mérite d'être découverte.

 

maryse.jpg

Maryse Condé

Ecrivain réputée de l'Afrique aux Antilles en passant par l'occident. Sa connaissance de

ces continents rend ses romans et ses personnages attachants et vivants.

Biographie :

Maryse Condé est née le 11 février 1937 à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe) où sa scolarité secondaire s'est déroulée avant qu'elle ne vienne à Paris étudier les Lettres Classiques à la Sorbonne.  En 1960, elle se marie au comédien Mamadou Condé et part pour la Guinée où elle affronte les problèmes inhérents aux États nouvellement indépendants.  Après son divorce, elle continue de séjourner en Afrique (au Ghana et au Sénégal notamment) avec ses quatre enfants.  De retour en France en 1973, elle se remarie à Richard Philcox, enseigne dans diverses universités et entame sa carrière de romancière.  Après la publication de Ségou, son quatrième roman, elle rentre en Guadeloupe.  Cependant, elle quitte bientôt son île natale pour s'établir aux USA où elle enseigne aujourd'hui à Columbia University.  Ses oeuvres principales sont Heremakhonon (1976), Ségou (2 volumes, 1984-85), Desirada (1997), Célanire cou-coupé (2000). sources

 

 

belle-creole.gif

Quatrième de couverture

Lorsque Dieudonné, jardinier de son état, sort de prison après avoir été acquitté pour le meurtre de Loraine, sa riche maîtresse békée croqueuse de jeunes hommes, il se retrouve dans une ville au bord de l'insurrection. Économie sinistrée, conflits sociaux, affrontements syndicaux et politiques, haines raciales: en 1999, Port-Mahault vit des heures difficiles. Dans cette ambiance délétère, Dieudonné, renié par sa famille et par bon nombre de ses amis, retrouve tout naturellement le chemin de sa Belle Créole, le bateau qui lui sert de refuge et de repère, vestige heureux d'un passé révolu.
Dans une langue fleurie et baroque, Maryse Condé livre peu à peu les clés de ce mystérieux personnage frappé du sceau du malheur, figure tragique d'une histoire d'amour passionnelle. Dans une nature luxuriante, elle met en scène des personnages au grand coeur et aux nobles idéaux. Loin de tout cliché exotique, La Belle Créole peint dans une tonalité sombre le destin d'un grand héros romantique.

 

 

 

desirada.jpg

 

"A travers de puissantes figures romanesques, c'est toute l'histoire des Antilles modernes qui se déploie ici, dans une langue qui associe la concision des grands Anglo-Saxons à la verve enchantée du créole"

 

quatrième de couverture extrait :

Secrets et mensonges, est-ce le seul héritage que sa grand mère Nina, et sa mère, Reynalda, vont léguer à la narratrice ? Trois femmes, trois générations séparées bien qu'unies par le sang. Enfant abondonnée, Marie-Noëlle, grandit à la Désirade, jusqu'au jour où sa mère la fait venir en france. Mère inconnue, terre inconnue.........

.............Long chemin, longue peine avant que, revenue à la Désirade, Marie-Noëlle ,ne conclue à la vanité des hantises familiales. Et vivre devient alors sa seule vérité."

 

 

 

 

rois-mages.jpeg

 

quatrième de couverture :

Dans une île des Antilles, une famille vénère un ancêtre qui fut roi d'un pays africain. Son portrait trône, depuis des lustres, au dessu du buffet. Et tous les ans, ses descendants rendent hommage au roi, en un rituel à la fois sacré et mystérieux. Pour tout dire, les descendants de l'étrange souverain vivent en perpétuant, comme ils peuvent, les traditions dont ils ont hérité : la fidélité aux rites, la fierté, l'orgueil d'avoir du sanfg royal.

Les personnages tissent d'incroyables situations qui se succèdent, s'enchevêtrent, d'une manière naturelle et mouvementée, avec cet art du "conte", qui ne cesse de nous envoûter.

A travers l'éclat déchu qui les anime, tous ces êtres nous offrent en partage leur vie quotidienne.

Sur cette trame féconde, Maryse Condé, s'amuse à observer, avec un grand souci de détail et infiniment de tendresse, ces gens de la Guadeloupe, dont elle restitue les contradictions, les tensions et l'immense générosité.


 

 

 

CondeSegou1.gif


Présentation de l'éditeur

A la fin du XVIIIème siècle, l'Afrique est encore l'Afrique. Un continent noble et sauvage. Entre Bamako et Tombouctou, Ségou est un royaume florissant. Les Bambaras - polythéistes et animistes - un peuple invincible.
Culte des ancêtres, sacrifices rituels, chants des griots... tout semble immuable. Pourtant, de grands bouleversements se préparent L'esclavage fait rage. Les Européens se prennent pour de grands civilisateurs. L'islam - d'abord considéré comme une culture exotique apportée par les caravanes arabes - gagne du terrain...
Le temps des malheurs commence. La famille de Dousika Traoré - noble bambara - sera la plus touchée. Quatre de ses fils seront jetés comme des fétus de paille dans la tourmente de l'Histoire et auront des destinées terribles...

 

 

Pour une première lecture je conseillerais, personnellement, les trois premiers romans présentés, Ségou étant à mon avis et suite à sa lecture, un roman un peu compliqué à aborder. Mais qui passionnera les amateurs de romans historiques et de l'histoire de l'Afrique en particulier.

 

 

poster un commentaire ICI

 

 

Autres auteurs Antilles/créole (en construction)