Signoret, une vie

Publié le par silvi

signoret1

 

Michel Lafon 2010

387 pages

Vingt cinq ans après sa disparition, Simone Signoret reste irremplacée et irremplaçable.

Emmanuel Guilcher n'a cessé de l'admirer dès son adolescence : "J'avais treize ans et toute l'audace des jeunes filles timides persuadée que le monde leur appartient si elles désirent lui appartenir. Simone Signoret me fascinait. J'ai décidé de lui écrire comme à quelqu'un de familier. Simone m'a répondu...." 

 

Par la suite, Emmanuelle Guilcher a nourri sa passion pour cette femme, rencontrant ceux qui' l'ont fréquentée, célèbres ou non.

Après avoir recueilli plus de cinquante témoignages inédits, passé des heures à visionner de nouveau tous les films qu'elle a pu retrouver et enquêté durant 10 ans sur les lieux foulés par les pas de son icône, elle retrace son parcours.

De ses débuts de comédienne dans la France occupée à la rencontre de sa vie avec Yves Montand, de Casque d'or à la Madame Rosa de la vie devant soi, de l'oscar à "l'affaire Maryline", de l'artiste à l'écrivain, elle relate les épreuves et les choix de cette femme engagée dans les grands combats de son temps, d'une actrice dans son époque, un témoin dans pareil d'un demi-siècle fécond

 

 

   Merci aux éditions Michel Lafon et à Blog-O-Book

pour ce partenariat très enrichissant.

 

Une très belle biographie riche et fouillée, mais sans jamais de voyeurisme.

Une écriture limpide qui permet de lire ce livre comme un roman.

 

De nombreuses anecdotes viennent illustrer la vie de cette femme d'exception.

Une femme entière dans sa vie personnelle, comme dans sa vie sociale et professionnelle.

Ses engagements politiques, humanitaires, elle les choisis avec de réelles convictions ;  comme elle choisi de continuer à aimer Montand, malgré ses frasques amoureuses. Malgré cela, Il restera le grand amour de sa vie, mais sera aussi l'objet de souffrances qui la conduiront à se réfugier dans l'alccol......

 

Des années 1920 aux années 1985, l'auteure retrace le portrait de Simone Signoret à travers sa vie d'actrice, de femme  amoureuse et de femme, citoyenne engagée.

Il se dégage de ce portrait beaucoup d'humanisme, la grandeur d'une femme qui a traversée son époque avec un regard ajusté sur les évènements ausi bien personnels que publics.

 

De casque d'or (1951) à L'étoile du Nord (1982) Simome Signoret est entrée dans le panthéon des grands comédiens du XXè siècle.

Le livre nous fait revivre des grands moments du cinéma à travers la filmographie de S. Signoret.

 

Simone Signoret sera aussi reconnue comme une écrivaine talentueuse, son premier livre autobiographique paru en 1976 "La nostalgie", sera un énorme succès. En 1985 viendra son dernier roman "Adieu Volodia".

 

Une biographie complète pour une femme au talent inconstestable qui aura marqué son époque et plusieurs générations.

 

 

Publié dans Biographies

Commenter cet article

Anis (La librivore) 21/11/2010 20:21



Oui, une grande dame ...



maggie 08/11/2010 14:44



Je me l'achèterai eut-être car j'ai raté le partenariat et j'avais vraiment envie de le lire... J'ai regardé le documentaire en attendant !



silvi 08/11/2010 19:08



se lit vite et bien et sortira probablement en format poche



Cistu 08/11/2010 13:09



Superbe article qui une fois de plus donne envie... je ne suis pas habituée à lire les biographie mais tu me donne envie... il faut vraiment que je retourne à la bibliothèque !! Bises @micales !



silvi 08/11/2010 19:07



en plus elle se lit très vite et pas forcément dans l'ordre bisousss



Malika 08/11/2010 09:53



Oui voilà qui m'interpelle, c'était une femme assez fascinante, à vrai dire je serais peut être d'avantage tentée de lire sa propre version des faits, j'ignorais l'existence de "La
nostalgie" ...merci pour 'info ! 



100choses 07/11/2010 20:07



J'ai également eu la chance de recevoir ce livre via BOB et il m'a beaucoup plu. Comme tu le soulignes, on apprend beaucoup de choses sans jamais sombrer dans le voyeurisme, ce qui est toujours
ma crainte lorsque j'ouvre une biographie.



silvi 07/11/2010 22:22



oui un bel hommage à une grande dame du cinéma francais