Les hommes cruels ne courent pas les rues - Katherine Pancol

Publié le par silvi

hommes-cruels-ne-courent-pas-rues-katherine-p-L-1

  Collection Point - année de parution 1990 - 340 pages.

 

C'est l'histoire d'une petite fille qui adooooore son papa, c'est l'histoire d'un papa qui aime passionnément sa petite fille. Mais la petite fille grandit et le papa ne supporte pas de voir sa petite fille s'éloigner de lui.

La petite fille devient une jeune femme qui rêve de rencontrer un homme qu'elle aimerait et qu'il l'aimerait sans que papa,  vienne encore toute foutre en l'air.

Elle se sauve à New York et tente d'échapper à cette emprise qu'elle aime tant : l'amour de son père.

Mais cette emprise l'encombre et ne lui permet pas de vivre sa vie et ne s'évanouira pas  d'un vol d'avion. Son enfance et son adolescence l'ont rendue prisonnière de ses sentiments pour son père.

Cet amour fusionnel est aussi un amour destructeur.


Et puis elle va rencontrer Allan. Allan, beau, intelligent, élégant, elle en devient follement amoureuse. Mais ses petites voix intérieures ne lui permettent pas de s'autoriser à être aimée. Elle, la femme qui n'attend que çà : l'amour.

Ces voix qui lui rappellent constamment que le seul capable de l'aimer n'est plus là. Le seul qu'elle a jamais été capable d'aimer.


Elle devra surmonter ces démons intérieurs pour se permettre de vivre, de vivre pour elle. De vivre et d'aimer et de se laisser aimer.


Une écriture directe, incisive, caustique parfois avec un pointe d'umour.

L'histoire alterne entre le présent et le passé enfantin et adolescent de l'héroïne.


Une belle histoire, qui montre la force des sentiments transmis dans l'enfance et des incidences fortes de conséquences qu'ils peuvent avoir sur la construcution d'une vie d'adulte.

 

*******************************

 

Présentation de l'éditeur :

Le père de l'héroïne, homme cruel et fascinant, a disparu. Pour oublier, elle part à New York. Mais ni son amie Bonnie ni le frazen yoghourt ne suffisent à la consoler. Heureusement, Allan surgit insaisissable, beau comme un dieu. Celui-là, il ne faut pas le laisser échapper. Entre souvenirs de petite fille et stratégies de séduction, Katherine Pancol dresse le portrait pétillant d'une femme d'aujourd'hui. Un  roman d'amour et d'humour sur l'idéal masculin.


extrait : "j''ai envie de lui obéir. De lui appartenir. De devenir porte-clefs et de me suspendre à sa ceinture."

Publié dans Romans

Commenter cet article

Gwen 01/08/2010 09:34


Je ne l'ai pas encore lu mais ton article me donne envie de le faire et puis, j'ai toujours beaucoup aimé les romans de K.Pancol que j'ai lus.


silvi 01/08/2010 09:48



roman de 1990, donc près de 20 ans mais toujours d'actualité



Géraldine 21/05/2010 11:05


Je ne connaissais pas ce titre de cette auteure...


Librivore 17/05/2010 20:09


Je n'ai pas lu celui-là, mais cela viendra bien un jour.


silvi 17/05/2010 22:44



il faut le détour....



56MELDIX77 17/05/2010 05:14


bonjour SILVI

MERCI DE VOTRE PASSAGE

BONNE SEMAINE

MELDIX77
le Briard Breton