Les écureils de Central Park sont tristes le lundi

Publié le par silvi

ecureuil-de-central-

Albin Michel -  848 pages

 

Quel bonheur de retrouver la famille Cortès et ses amis.

 

Joséphine l'héroïne et toujours à la recherche du bonheur

Hortense, 20 ans et ses attitudes telle Scarlett O'Hara

Zoé, 15 ans adolescente en pleine découverte de l'amour avec Gaëtan

Shirley, anglaise, meilleure amie de Joséphine, qui devra se confronter aux questions de son fils Gary sur les origines de sa naissance.

Gary, très amoureux d'Hortense, mais qui ne supporte pas ses airs prétentieux.

Philippe, veuf et beau-frère de Joséphine, et lui aussi à la recherche de son bonheur

Marcel, Josiane et leur fils Junior, véritable petit génie de 3 ans

l'ex Mme GROTZ et mère de Joséphine, toujours à manigancer une vengeance

 

 

4ème de couverture :

Souvent la vie s'amuse

Elle nous offre un diamant, caché sous un ticket de métro

ou le tombé d'un rideau. Embusqué dans un mot,

un regard, un sourire un peu nigaud.

Il faut faire attention aux détails. Ils sèment notre vie

de petits cailloux et nous guident.

Les gens brutaux, les gens pressés, ceux qui portent

des gants de boxe ou font gicler le gravier, ignorent les détails.

Ils veulent du lourd, de l'imposant, du clinquant,

ils ne veulent pas perdre une minute à se baisser

pour un sou, une paille, la main d'un homme tremblant.

Mais si on se penche, si on arrête le temps,

on découvre des diamants dans une main tendue....

Et la vie n'est jamais triste.

Ni le samedi, ni le dimanche, ni le lundi....


*****************

 

Une histoire et une prose aussi colorées que la quatrième de couverture du roman.

Cette présentation correspond bien au fond de l'histoire que Katherine Pancol nous livre à travers tous les personnages de cette trilogie.  Les lecteurs qui ont aimé la famille Cortès et les pérépities de leur vie trépidante (Les yeux jaunes des crocodiles - la valse lente des tortues) seront de nouveaux ravis de suivre la suite de cette saga familiale.

La recette du succès est assez simple, des gentils et des moins sympath, mais tous sont liés à Joséphine l'héroïne de cette saga. Les années ont passé, les enfants ont grandi et découvrent les premiers émois de l'Amour. Les mamans, Jospéhine et Shirley, cherchent toujours le bonheur qu'un homme pourrait leur apporter. (Alors qu'elles l'ont sous le nez).

Il est beaucoup question de raison de vivre, de choix, du chemin que l'on souhaite  tracer pour sa vie, de souffrance,de petits et grands bonheurs, chaque personnage fera face à ces questions. Et sous la plume de Katherine Pancol, les questions, les tergiversations, les refus, les élans forment le caractère de l'histoire personnelle de chacun des individus de l'histoire.

Les personnages secondaires vivent leur vie à proximité des héroïnes, tous sont liés et ne peuvent se passer des uns des autres.

Ce sont probablemet ces ingrédients, tellement humains et réalistes et présents dans les trois romans, qui font le succès de cette saga et rendent les personnages attachants.

Dans cet ultime roman nous croisons Gary Crant et la reine d'Angleterre, qui bien malgré eux ont un rôle important pour Joséphine, Shirley et Gary.

 

Roman agréable,mais parfois la lecture devient un peu poussive, il y a quelques longueurs, tels que les passages façon Harlequin, personnellement au bout de deux, je les ai évités.

 

Alors pourquoi les écureuils sont tristes le lundi ? c'est Gary qui détient la réponse......

 

"Le charme, c'est une manière de s'entendre dire oui sans avoir posé aucune question....."  Albert Camus


F I N

 

 

ecureuil_gr.jpg    central-park.jpg

Publié dans Romans

Commenter cet article

Géraldine 02/10/2010 23:29



je sais pourquoi les écureuils sont tristes le lundi et je n'ai pas lu le livre. C'est juste que c'est logique !!!


Bon, je n'ai lu aucun tome de cette trilogie, trop épaisse pour moi qui n'aime pas les pavés !



silvi 03/10/2010 10:39



les deux 1ers tomes restent d'une épaisseur raisonnable, mais il est vrai que le N°3 demande du temps.



30/09/2010 01:32



J'hésitais à l'acheter ne sachant pas si la suite serait aussi réussie. Mais là, tu m'as donné envie et je vais aller vite vite chez mon libraire pour en prendre un exemplaire !!



silvi 30/09/2010 07:56



hormis qq longueurs et 850 pages ... j'ai bien aimé découvrir l'évolution des personnages



Cistu 29/09/2010 20:24



J'ai beaucoup aimé retrouver les personnages de Katherin Pancol ! Un bon moment de détente et d'évasion, un bon moyen de se vider la tête, moment que je faisais durer ! ça fait du bien ! Bisous !



silvi 29/09/2010 22:04



oui de bons moments, et une tribu fort sympath !!



La librivore 29/09/2010 11:56



je suis assez d'accord avec toi. J'ai abandonné le livre à la moitié tellement les bons sentiments ça dégoulinaient de partout. Ce qui n'était pas le cas de ces autres romans. Bien sûr souvent ce
n'est pas désagréable, mais j'avais d'autres romans qui m'attendaient et qui promettaient plus.



silvi 29/09/2010 12:44



oh mais j'ai pas abandonné la lecture..... même si j'ai mis beaucoup de temps à lire, j'ai quand même bien aimé le fond de cette histoire dégoulinante de bons sentiments (lol)


Joséphine et Hortense, mère et fille, mais tellement opposées sont quand même bien sympathiques et malgré la fin plus que probable je suis allée au terme de ces 850 pages !!