Bonjour Tristesse et Sagan - le film

Publié le par silvi

bonjour-tristesse.jpg

Edition Pocket 154 pages - 2004

Edition original Juliard 1954

 

"Sagan est vivante. Diablement. Elle nous manque aussi. Terriblement. Reste des souvenirs, et surtout ses romans. La France l’a découvre en 1954, en 188 pages. Elle, elle rencontre la gloire, c’est Bonjour tristesse. Certains se récitent encore, comme un mot de passe, la première phrase du livre : « Sur ce sentiment inconnu, dont l’ennui, la douceur m’obsèdent, j’hésite à apposer le nom, le beau nom grave de tristesse. » C’est une jeune fille de 18 ans qui écrit cela… Un écrivain est né."

 

 

 

Présentation : "La villa est magnifique, l'été brûlant, la Méditerranée toute proche. Cécile à 17 ans. Elle ne connaît le l'amour que des baisers, des rendez-vous, des lassitudes. Pas pour longtemps. Son père veuf, est un adepte joyeux des liaisons passagères et sans importance. Ils s'amusent ils sont heureux. .......

......C'était l'été 1954. On entendait pour la première fois la voix sèche et rapide d'un "charmant petit monstre" qui allait faire scandale......"

 

 

Francoise-Sagan.jpeg

A la lecture du livre qui, il ne faut pas l'oublier, a été édité en 1954, on comprend le choc qu'il a pu produire. Une jeune fille de 17 ans découvre l'amour dans les bras d'un jeune homme de 25 ans ; ils s'aimeront éperdument et sans pudeur. Le père de Cécile, la narratrice, veuf, est lui même un homme "libertin", ouvert d'esprit et très complice avec sa fille.

Un livre plaisant à lire une écriture vive et sans fioritures. Une histoire  qui de nos jours ne ferait plus pâlir ou rougir qui que ce soit........

 

 

 

 

Biographie de Françoise Sagan
Issue d'une famille de la grande bourgeoisie, Françoise Quoirez, dite Sagan, passe une enfance épargnée par les pénuries de la Seconde Guerre mondiale. Les années défilent et le triomphe se profile grâce à son roman 'Bonjour tristesse', écrit à l'âge de 18 ans. Bien que le public et la critique soient séduits, cette oeuvre suscite la polémique. Traitant du désir sexuel d'un point de vue féminin, ses formules sont quelque peu acerbes. Françoise Sagan adopte par la suite un style de vie des plus décalés, tant sur le plan de l'avoir que de l'être. Ses oeuvres s'en inspirent et mettent en exergue l'ennui et la fuite dans l'alcool. Elle incarne une insolence et une fraîcheur qui ne peuvent que choquer les étouffantes années 1950.

 

 

 

 

 

LE FILM

 

 

Françoise vue par Sagan
Françoise Sagan a écrit elle-même sa rubrique nécrologique dans 'Le Dictionnaire' : 'Fit son apparition en 1954, avec un mince roman, 'Bonjour tristesse', qui fit un scandale mondial. Sa disparition, après une vie et une oeuvre également agréables et bâclées, ne fut un scandale que pour elle-même.'

 

 

 

 

sagan.jpg

 

Date de sortie cinéma  2008


Réalisé par Diane Kurys
Avec Sylvie Testud, Pierre Palmade, Lionel Abelanski

 

Le film retrace la vie de Françoise Quoirez, devenue Françoise Sagan, pour épargnée le nom de sa famille.
Dès 18 ans les feux de son premier succès littéraire brûleront cette jeune femme éprise de liberté, amoureuse d' hommes avec lesquels ses mariages seront des échecs et de femmes avec qui elle partagera une bonne partie de sa vie.
Alcoolique et accroc à la cocaïne elle sera surtout connue pour ses excès qui créeront des scandales à cette époque où la révolution de 68 n'a pas encore eu lieu, mais déjà Françoise Sagan fait partie de ces femmes qui ouvriront le chemin vers de nouvelles libertés dédiées aux femmes....
Une vie remplie d'amis, d'argent, de fêtes et au fur à mesure de l'histoire la solitude que vivra cette femme à la fin de vie.
Sylvie Testud s'est complètement accaparé le rôle, les mimiques, la voix. Une très belle interprétation, accompagnée en voix off des récits de Sagan.
sagan-copie-1.jpg

 

 


Synopsis :  

"Sur ce sentiment inconnu, dont l'ennui, la douceur m'obsèdent, j'hésite à apposer le nom, le beau nom grave de tristesse." Françoise a tout juste 18 ans quand elle écrit les premières lignes de Bonjour Tristesse, un roman dont le succès fulgurant suffira à lancer le mythe de " La Sagan ". Un mythe fait de formules brillantes, d'amours affranchies et de scandales tapageurs, derrière lesquels se cache une femme, que l'on qualifie d'anticonformiste pour ne pas la dire libre. Libre d'écrire, d'aimer, et de se détruire..

 

 

 

 

Publié dans Les FILMS du blog

Commenter cet article

Anis 31/01/2011 18:20



J'ai lu le livre et vu le film. Je suis d'accord avec tes commentaires. Ceci dit, le personnage ne m'a jamais passionné, ni l'écrivain d'ailleurs. Mais c'est devenu un classique; il faut l'avoir
lue.



silvi 31/01/2011 18:54



je connaissais peu le personnage avant la vision du film, quant au livre j'ai pris plaisir à le relire, une histoire simple mais bien racontée et surtout écrit par une jeune fille inconnue à
l'époque des années 50



Christine 31/01/2011 08:52



Bonjour


J'ai lu très peu d'ouvrages de F. Sagan et il faudrait que je m'y replonge car il ne m'en est resté pas grand chose.



silvi 31/01/2011 18:52



perso je n'ai lu que "bonjour tristesse", le plus connu probablement ! mais le personnage est très connu pour sa vie quelque peu "tapageuse "



Géraldine 30/01/2011 22:32



Je prévois relire les sagans que j'ai lus il y a une bonne dizaine d'année pour me les remettre en mémoire. Par contre, le film, vu à sa sortie, je m'en souviens parfaitement. je l'ai aussi en
DVD. L'interprêtation de Sylvie Testud est magistrale !



silvi 31/01/2011 19:05



ce livre est le seul que j'ai lu, j'en ai un en attente "le miroir égaré", le connais-tu ? j'ai survolé les 1ères pages, l'accroche est bonne.


Quant au film, en effet Sylvie Testud réalise une superbe interprétation



myletine 30/01/2011 10:53



J'ai lu le livre, il y a longtemps sans l'avoir apprécié...peut-être une relecture s'impose...



silvi 30/01/2011 12:50



ce n'est pas de la grande littérature, mais l'histoire à la fois insolente, dramatique et romantique reste agréable à lire