D.S.K

Publié le par silvi

Mon credo, vous l'aurez constaté, n'est pas les chroniques politiques ou people d'autres le font très bien et sûrement beaucoup mieux que moi (je pense à cette chère Miss Café et sa jolie plume satyrique quand il faut et humoristique à point. Voir son l'article truculent sur le sujet).

Mais voilà qu'aujourd'hui et depuis quelques jours, je me surprends moi-même à être "passionnée" par l'affaire, de l'année, de la décénnie, du siècle (?)

Alors, non ce n'est pas le mariage princier des jeunes anglais. Ils ont eu chauds, à quelques jours près la vedette leur était volée, et j'en arrive à la dite affaire DSK, comprenez Dominique Strass Khan, oups ! Strauss Khan.

 

Je lis les journaux (nouvel Obs, express...), les chroniques Internet, j'écoute les médias, radios, télé, je visionne même quelques vidéos.

 

C'était dimanche dernier le 15 mai 2011, exceptionnellement levée très tôt (pour cause de brocante) 6h30. chez nous on allume la radio RTL/FRANCE INTER et là et là : ON nous assène la nouvelle en boucle et sur le ton de l'étonnement, de l'horreur, un cataclysme vient d'arriver sur le monde..... politique, sur le monde ....... des "grands" qui nous gouverne, sur le monde tout court !!

 

Nous partons à la brocante, çà cause dans les allées, nous partons au marché provençale, çà cause entre les étals, et les gens semblent médusés ! mais déjà chacun y va de son petit avis personnel ! C'est un coup monté, il valait s'y attendre, la justice américaine au moins ne fait pas de différence, itout, itout......

 

 

yes-we-kahn.png

 

Le YES WE KHAN, vient d'en prendre un sacré coup !

 

Jeudi soir Antenne 2 nous a livré une belle émission où les journalistes, politiques, avocats présents ont parfaitement démontré leur impolitesse, goujaterie, et le clan bien fermé, étanche, inaccessible dans lequel ils sont tous, malgré leur soit-disante divergence. Le pauvre Pujadas, ne savait plus où donner de la tête tant ces hommes (ben oui surtout des hommes présents) étaient irrespectueux entre eux et donc guère plus corrects pour les auditeurs attentifs à leur parole. Nous spectateurs tentions de comprendre entre deux engueulades, arguments, contradictions, dans un brouhaha digne d'un souk, ce qu'ils pensaient de ce cataclysme qui vient secouer la strate politique à quelques mois de la plus grande élection nationale.


Et que je te cause pas de la victime, et que la présomption d'innocence est bafouée, et que tout le monde le savait (comprenez, DSK est un chaud lapin) , et que ces images sont trop cruelles, et que la détention dans un tel endroit que Ricker Island est intolérable.....

 

Ouf, un peu de calme, Maryse Burgot en direct de New York prend la parole pour expliquer qu'elle ne sait pas grand chose ..... elle est en contact SMS avec le journaliste présent dans la salle d'audience.

 

 

 

Au final un grand perdant dans cette histoire, et là, sa réputation française prend un mauvais coup !

frenchkiss.jpg

Je cite : "Vous l'avez probablement souvent vu au cinéma ou dans un sombre coin de rue. Le « French Kiss » est un geste romantique, passionné et sans fin. Où que vous vivez, vous pouvez apprendre à embrasser comme les Français sans faire un faux-pas embarassant."

 

Dommage que ce baiser n'est pas été vu, pratiqué dans les règles de l'art français, dans la suite 2806 du Sofitel Manhattan

 

Comme un homme averti en vaut deux :  A bon entendeur Salut !!


Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Géraldine 22/05/2011 22:06



Ce fameux jeudi, j'ai préféré regardé la grande librairie, beaucoup plus reposant !



Géraldine 22/05/2011 22:05



C'est vrai que cette histoire fait beaucoup parler. J'avoue que je suis partagée et je pense surtout qu'on ne saura jamais la vérité et quelqu'elle soit, le doute subsistera.



silvi 22/05/2011 23:02



véracité des faits ou non sa vie politique, et sa vie personnelle sont entachées pour l'éternité.



Anis 22/05/2011 17:54



J'avoue que ça m'a inspiré, comme tu t'en doutes, quelques réflexions à moi aussi, surtout sur le vocabulaire, un homme qui aime les femmes, c'est un homme qui en ....le plus possible, le plus
souvent possible, qui^à être odieux et pressant. En quoi aimment-ils les femmes, d'ailleurs peut-on ou pas aimmer les femmes, ou les hommes, qu'est-ce que cela veut dire? 9a veut juste dire aimer
le sexe, mais pas les femmes, parce que c'est juste une partie des femmes et on ramène le tout d'une femme à cette partie-là, non que je condamne l'attrait pour le sexe, chacun fait ce qu'il veut
pourvu que l'autre soit consentant et dans les limites de la loi mais surtout l'hypocrisie du langage. Aimer les femmes, mais oui !



silvi 22/05/2011 23:06



en effet une réputation d'homme à femmes avec toute la subjectivité négative que cela peut engendrer, surtout avec les faits "en cours d'analyse".....


je dirais que l'on peut aimer tout court son prochain et toujours dans le respect de l'individu ; ce qui en ce moment à travers le langage de certains n'est pas une chose aussi évidente !!