Envoyés très spéciaux

Publié le par silvi

Ou comment un journaliste Frank (Gérard Lanvin),accompagné d'un technicien Poussin (Gérard Jugnot) plutôt doué, vont bidonner un reportage qui devrait se passer en Irak.
Les deux compères doivent se rendre en Irak au plus près du conflit, quand ils s'aperçoivent que l'argent et les billets d'avion remis par leur rédaction ont été perdus.

Alors commence la bidouille technique pour faire croire à leur rédaction et au public qu'ils se trouvent réellement sur le terrain. Ils font se faire prendre à leur propre piège, quand faute de pouvoir continuer à bidonner tout le monde les pense pris en otages.

On ne se "bidonne" pas vraiment, Jugnot est bien meilleur que Lanvin (qui semble s'ennuyer) et l'histoire est relativement plate, sans de réels rebondissements.
Le réalisateur voulait-il dénoncer la face cachée du journalisme, en faisant tenir des propos littéraires au "grand" reporter, qui en effet n'a guère besoin de se rendre sur le terrain pour narrer les faits.
Les scènes d'otages, également bidonnées, démontrent-elles jusqu'où peut aller l'intox ?
En effet il y a intoxication du public pour que celui-ci se mobilise par la pensée et plus encore pour sauver les deux reporters.



Publié dans Les FILMS du blog

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article