Chagrin d'école de Daniel Pennac

Publié le par silvi


chagrind---cole.jpg


Il est certain que l’on peut se reconnaître dans la description du cancre, en tout cas pour ceux qui n’auront pas été que des très bons élèves. Sans pour autant se sentir dévalorisé, car ne pas être un bon élève, ne veut pas dire que l’avenir est foutu, c’est juste un peu plus difficile, mais pas irréversible.

Combien d’élèves sont atteins de cette étrange maladie qui empêche de comprendre, ce que les professeurs tentent d’instruire. Le livre de D PENNAC n’est pas un énième livre sur l’école, mais comme il l’écrit « un livre sur le cancre ! Sur la douleur de ne pas comprendre, et ses dégâts collatéraux »

Rien ne le prédisposait à être mauvais élève, dans son environnement familial l’ambiance était conforme à rendre les enfants, des élèves studieux. 

Alors, le diagnostic : Dysorthographie, c'est-à-dire rétif à la mémorisation des dates et à la localisation des lieux et inaptes à l’apprentissage des langues étrangères et beaucoup de difficultés avec la langue française.  

D Pennac narre avec beaucoup d’humour et d’exemples ses années difficiles avec l’école et comment à force de travail il a réussi à passer le bac et plus et à devenir professeur.

En n’oubliant pas les difficultés rencontrées.  Son regard  sur les élèves en  difficultés s’en trouve d’autant plus compréhensif mais sans sombrer dans une compassion naïve. 

J’ai particulièrement apprécié le passage du « devenir », évolution organique, maillage des neurones, chimie cellulaire….. ?? Car si l’on guérit parfois de la cancrerie, jamais on ne cicatrise des blessures infligées.

Un livre à conseiller à tous les profs et à ceux qui souhaitent le devenir.
D. Pennac  dévie sur sa vie de prof et de ses rencontres avec ces élèves qu’il aura tenté de sauver de la cancrerie. Il décortique l’approche pédagogique qui est lui est propre face à des jeunes bien loin de l’intérêt de l
a langue française et de la scolarité en générale.

 

Une écriture simple et limpide….. à lire non comme un roman, mais comme un ouvrage de référence sur l’espoir qu’il faut garder face aux élèves en difficulté.

Publié dans Essais

Commenter cet article

la librivore 30/04/2010 16:57


J'ai beaucoup aimé moi aussi, et comme je suis prof et que j'adore mes élèves, je suis souvent en phase avec ce qu'il dit.


silvi 30/04/2010 18:57



tes élèves doivent être très gentils si tu les adores et ils ont bien de la chance d'avoir une prof qui aime D Pennac.



Pascalou 11/02/2008 08:49

On vient de me prêter le livre (une amie enseignante) Il est très bien écrit et devait être recommandé dans toutes les écoles normales ..

Annak 02/12/2007 15:52

Bonjour :)
J'aime bien Pennac, c'est d'ailleurs un des rares auteurs français vivants que je lis, même ses essais sont intéressants.

Audrey 01/12/2007 10:56

Coucou Silvi. Je n'ai pas encore lu ce livre, mais je connais bien Pennac pour la délicieuse "série" des Mallussène. Je prends note! Bises. Audrey

Melly 30/11/2007 23:22

C'est d'ailleurs le sujet d'un de mes derniers articles
"bilan des boulons"....mon fils (adopté Polynésie) a eu de gros pb qui ont gâché sa vie et la nôtre , grave !