Le musée de l'homme

Publié le par silvi

Ou le fabuleux déclin de l'empire masculin


undefinedNostalgie des repères anciens, quand le rôle de l'homme était encore reconnu dans toute sa masculinité.
David ABIKER utilise l'humour caustique et décalé pour présenter et exprimer ces idées de la vie d'un couple ; et de sa place d'homme dans ce monde "féminisé".
L'homme infantilisé, ne peut rien faire (ou ne veut pas) sans que Madame ait dit comme si ou comme cà....
En fait et si l'homme était satisfait que sa femme prenne tout ou presque en main ?!
Un brin de masochisme, une pincée de matchisme, une dose de lachêté et le "métrosexuel" est né.

Extrait
Il y a trente ans exactement, le chanteur moustachu Jean Ferrat déclarait avec Aragon que la femme était l'avenir de l'homme. Dans la dernière strophe de cette chanson créée en 1975, l'année même de la mise en oeuvre effective de la loi Veil sur l'interrruption de grossesse, on trouve ces quelques mots :

"Il faudra réapprendre à vivre
Ensemble écrire un nouveau livre
redécouvrir tous les possibles
Chaque chose enfin partagée
Tout dans le couple va changer
D'une manière irréversible"

En promettant un avenir féminin aux hommes, le poète qui a toujours raison ne croyait pas si bien dire : non seulement la femme est devenue l'avenir de l'homme. Mais l'homme est, quant à lui, devenu le passé de l'humanité. Je dirais même un passé très imparfait.
J'ai décidé de donner raison à la prophétie du chanteur qui annonce, en deuxième ligne, l'écriture de'un"nouveau livre". Ce livre, j'ai pris le risque de l'écrire.
A ma façon.
Et avec l'autorisation de ma femme.

Publié dans Romans

Commenter cet article

trublion 23/12/2007 10:56

bah je suis sur que c'est comme dans tout ça ne concerne qu'une partie de la population